Grèce : Joseph Stiglitz crie au désastre12/07 | 19:48 | Par AFP

L’Allemagne « a porté un coup sévère et ébranlé l’Europe » avec la crise grecque, a accusé dimanche l’économiste Joseph Stiglitz. « Vous ne pouvez pas gérer une zone euro sans un minimum de solidarité. (Cette crise) sape complètement la vision commune et la solidarité européenne. C’est un désastre », a confié l’ancien chef économiste de la Banque Mondiale et prix Nobel d’économie, jugeant qu’il serait « déraisonnable » que les négociations en cours à Bruxelles aboutissent à demander « encore davantage » à la Grèce.

« Si la BCE autorise les banques grecques à rouvrir et qu’un accord est renégocié, les blessures peuvent se refermer, mais si (l’Allemagne) réussit à utiliser cela pour exclure la Grèce, je crois que les dégâts seront très très profonds », a prévenu l’économiste.

« Les dirigeants européens et occidentaux critiquent la Grèce pour son incapacité à collecter l’impôt. Dans le même temps, les occidentaux ont créé un système d’évasion fiscale mondial… et les pays avancés essayent de contrer l’effort global pour stopper l’évasion fiscale. On ne peut pas être plus hypocrite », a t-il ajouté.

Source AFP